Le développement rapide et quelque peu inattendu des réseaux sociaux amène, dans son sciage, des vagues sans précédent de fraude et d’usurpation d’identité. Ce phénomène affecte tout le monde quel que soit le réseau considéré, qu’il s’agisse de Facebook, Instagram ou Tweeter, ce dernier étant l’objet de cet article. Pour se prémunir face à ce nouveau fléau, les réseaux sociaux mettent en place et à leur sauce parfois respective, divers moyens dont la certification fait partie. Voyons donc comment obtenir ce fameux badge bleu.

POURQUOI LE FAIRE ?

Faire certifier son compte présente des avantages indéniables. Il ainsi possible de se créer une image beaucoup plus professionnelle. En effet, cette certification atteste d’une véracité et d’une sincérité dans vos propos de plus, pour un utilisateur lambda qui interagie avec vous pour la première fois, un lien de confiance sera plus rapidement et effectivement établi. « L’habit ne fait pas le moine » mais, n’est-ce pas par ce même habit que l’on reconnait ce dernier 😉 ? De cette raison découle un autre bénéfice qui est un taux de clic plus élevé traduisant donc un trafic plus important. Votre page inspire de la confiance et assure d’une certaine maitrise liée à votre domaine. Enfin un point à ne pas perdre de vue est la protection face à l’usurpation d’identité. Tout comme le miel attire les abeilles et certains ours, la reconnaissance et l’influence attire les usurpateurs. Présence cette pastille bleu indique que vous êtes bien celui que vous dites être.

COMMENT FAIRE ?

Il y a quelque temps, il est fait état qu’une simple demande auprès du réseau social aurait suffi MAIS cela n’est plus d’actualité. Une demande surement trop forte et/ou des erreurs trop grossières ont eu raison de cette procédure qui passe désormais, comme pour Instagram, à un choix opéré en interne par l’équipe chargée de la certification quant au compte qui recevrons le « graal » tant convoité. Twitter annonce se tourner en priorité vers les utilisateurs les plus recherchés des centres d’intérêts clés comme la musique ou la politique et la mode par exemple. Il est cependant important, dans l’hypothèse selon laquelle vous auriez attiré l’œil de ces experts, de remplir un minimum de conditions pour espérer obtenir la certification. On peut donner en exemple le fait d’avoir une biographie, un numéro de téléphone, un site web, un profil public, une photo de profil avec un logo ou une photo selon que vous soyez une entreprise par exemple ou un particulier, une page de couverture, un nom qui n’est pas ambiguë. Cette liste est non exhaustive mais vous l’aurez compris, il faut avoir le maximum d’information.

 

 

Comme l’exprime bien cette citation « Si tu ne connais ni ton adversaire ni toi-même, à chaque bataille tu seras vaincu ». Tweeter, par cette procédure, cherche à vous connaitre, à mieux vous identifier afin de vous permettre de vous démarquez et de mettre en valeur vos capacités. Même si un certain discrédit s’abat et que des rumeurs d’arrêt de cette procédure de certification circulent, il n’en demeure pas moins que seul le travail que vous aurez abattu sera le vrai gage de votre réussite aucune pastille d’une couleur quel qu’elle soit ne pourra y suppléer complètement.

 

 

-Paul Joseph NAMONGO SORO-

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.

Menu