L’histoire d’Apple
Apple est créée le 1er avril 1976 dans la maison d’enfance de Steve Jobs à Los Altos, puis constituée sous forme de société le 3 janvier 1977. Elle prend diverses facettes coordonnées avec l’évolution du monde informatique qu’elle précède, partant d’un monde sans ordinateur personnel à une société du XXIe interconnectée par l’intermédiaire de terminaux fixes et mobiles. Elle est l’un des premiers constructeurs travaillant à la conception de machines moins coûteuses et moins encombrantes face au monopole IBM.
Apple Computer Inc. est créée en 1976 en Californie, à Cupertino par Steve Jobs alors âgé de 21 ans, Steve Wozniak âgé de 26 ans et Ron Wayne qui travaillent alors dans le garage de la famille Jobs. Cette équipe désire créer un ordinateur facile à utiliser.
Mais quelques jours après sa création, Ron Wayne, détenteur de 10% des parts de l’entreprise, quitte celle-ci et revend ses parts aux deux autres co-fondateurs pour 800 $.
Le premier produit créé par l’entreprise est l’Apple I. Au total, 200 exemplaires uniquement sont vendus, la même année, au prix de 666.66$.
En 1977, ils sortent l’Apple II, le premier ordinateur personnel au monde, sorti en grande série.
C’est à ce moment qu’Apple crée son premier logo, inspiré de Newton sous un pommier, très vite remplacé par la fameuse pomme aux couleurs de l’arc-en-ciel.
L’entreprise se développe et c’est le 12 décembre 1980 qu’intervient l’entrée en bourse d’Apple, chaque action coûtant 22 $. Apple n’avait jusqu’alors donné d’actions ou de parts qu’à ses employés. Les 4,6 millions d’actions sont vendues en quelques minutes ! L’entrée en bourse, faisant augmenter le capital total d’Apple de 100 millions de dollars, transforme, du jour au lendemain, des douzaines d’employés d’Apple (la plupart âgés de moins de 30 ans) en millionnaires.
Apple sort alors l’Apple III, premier échec commercial de l’entreprise. Ce modèle est sans ventilateur, car selon Steve Jobs le bruit des ventilateurs fatigue le consommateur. C’est la raison de l’échec.
Trois ans plus tard, Steve Jobs embauche John Sculley qui dirigeait alors l’entreprise Pepsi-Cola et lui dit cette phrase connue « Vous comptez vendre de l’eau sucrée toute votre vie ou vous voulez changer le monde avec moi ? ». Cette même année Apple sort le Lisa, le premier ordinateur avec interface graphique et souris dont les brevets ont été achetés à Xerox.
Un nouveau projet est alors en cours chez Apple et, le 24 janvier 1984, le Macintosh débarque. Il possède les mêmes caractéristiques que le Lisa, mais connait un succès commercial sans égal. Il devient alors le principal produit de la firme avant de devenir une série entière qui existe encore de nos jours : les MAC.
Deux ans plus tard, suite à une forte baisse des ventes d’Apple, Sculley retire tout rôle opérationnel à Steve Jobs, provoquant le départ de ce dernier de la compagnie, peu après. L’économie d’Apple stagne.
Devant son échec à faire progresser Apple, Sculley quitte la compagnie en 1993. En 1997, Steve Jobs est rappelé et c’est une nouvelle naissance pour Apple. Sous l’impulsion de Jobs, de nouveaux produits, les iMac, font leur apparition, avec des designs nouveaux et colorés.
La société va alors remonter la pente plus haut que jamais en ciblant de nouveaux marchés et en diversifiant sa production avec des produits électroniques « grand public » comme l’iPod, l’iPhone, l’iPad et le lecteur multimédia iTunes.
En 2007, pour refléter cette diversification, Apple Computer Inc. devient tout simplement Apple Inc. Un nouveau logo fait son apparition.
La société Apple a fait un long chemin pour être ce qu’elle est aujourd’hui. Il a sans aucun doute traversé de nombreuses crises, mais à chaque fois Apple savait comment s’en sortir et faire mieux pour devenir l’une des plus grandes entreprises au monde.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.

Menu