Au cours des deux dernières décennies, le marketing digital a pris une place de plus en plus importante en entreprise. Véritable levier de performance, il est garant de la promotion des marques et de l’optimisation de la réputation de l’entreprise.
Le marketing digital est aussi appelé e-marketing ou marketing numérique, il regroupe toutes les pratiques marketings utilisées sur les supports et canaux digitaux. En général, il est assimilé à tout ce qui se rapproche de près ou de loin à Internet : on parle alors de webmarketing ou de cybermarketing. Avec le temps et l’avancée de la technologie, son périmètre d’intervention s’est cependant élargi. Aujourd’hui, d’autres médias sont également prisés, entre autres les applications mobiles et les jeux vidéo. A chaque nouvelle tendance, les spécialistes en marketing sont contraints de revoir leurs méthodes de travail. Il semble donc difficile de donner une liste exhaustive des différents domaines sur lesquels se base le marketing digital.
Plus que jamais, les entreprises ont besoin de soigner leur e-réputation et d’établir une interaction permanente avec leurs clients si elles veulent avoir une place dans cette nouvelle ère numérique. Bientôt, la quasi-totalité des consommateurs n’utiliseront plus que des canaux digitaux pour faire leurs achats. Sans recourir au marketing numérique, une entreprise est tout simplement vouée à l’échec.
Tous les leviers numériques (le site web, les médias sociaux, le SEO, les données, le marketing local et les diverses campagnes d’emailing) sont donc mis en œuvre en marketing digital. Tous les domaines d’activités l’intègrent dorénavant dans leur stratégie grâce aux réels avantages qu’il procure. Non seulement il permet de créer une relation de proximité et de confiance entre le fournisseur et le client, mais il permet aussi de sonder les exigences des consommateurs, pour mieux répondre à leurs besoins et résoudre leurs problèmes.
Les composants du marketing digital :
Le search marketing, l’indexation des contenus de marque :
Le search marketing englobe les activités d’indexation de contenus, des moteurs de comparaison et de référencement des applications. C’est aussi ce que les consommateurs essaient de communiquer à travers les réseaux sociaux. Elle revêt une importance capitale en communication digitale, car les avis des clients sont importants et sont de parfaits compléments pour les référencements qu’il soit payant ou non.
Le social marketing :
Les médias sociaux sont un moyen stratégique afin de constituer les bonnes bases de l’e-réputation. Les audiences sont alors gérées en constituant un capital appelé le « owned media ». Il s’agit d’un écosystème digital qui intègre en quelque sorte une stratégie de contenu de l’entreprise, car un pourvoyeur va toujours amplifier les valeurs de la marque en se lançant dans une communication téméraire. Avec l’instauration d’un dialogue et d’échanges avec des consommateurs, le social marketing est un outil infaillible dans la communication digitale.
Le Display Marketing :
C’est un volet étroitement lié aux précédents, car elle intègre d’autres leviers déjà activés. Malheureusement malmené, le display Marketing est pourtant une bannière publicitaire redoutable, surtout lorsqu’on aborde la rénovation : le vidéo, la programmatique ou l’advertising.
Le mobile marketing :
C’est sans doute celle qui fait traduit le marketing digital, car il met en évidence la vie quotidienne des consommateurs. Vous emportez votre smartphone avec vous tous les jours. Et avec ces petites babioles, vous effectuez vos recherches, vous vous renseignez sur telle ou telle offre susceptible de résoudre vos problématiques. Les annonceurs doivent donc avoir le premier réflexe que le marketing digital commence par le mobile marketing, c’est-à-dire, de traiter les clients convenablement, de centraliser les actions de communication. Il faut alors ajouter d’autres dimensions telles que la géolocalisation, les applis mobiles, etc.
Le Data marketing :
On y loge toutes les autres disciplines, car les bonnes informations sont collectées afin de mener à bien le marketing digital. Il faut donc être capable de mettre le data marketing en scène pour pouvoir prendre des décisions. En définissant convenablement les paramètres de mesures pour l’évaluation des investissements, les annonceurs prennent conscience que le data marketing se coordonne totalement avec les autres volets du marketing digital.

Alors étant accessible en termes de budget et avec des coûts convenablement maîtrisés, le marketing digital donne la possibilité aux entreprises de mener des actions plus intéressantes, mais rentables. S’ouvrant sur un marché colossal, le digital va donc s’adresser à une vaste étendue de clientèle, et ce, à tout moment. Toutes les marques seront donc en mesure de s’afficher, d’étendre leur image et d’augmenter leur visibilité sur les médias sociaux ainsi que sur les moteurs de recherches. Et pour tous annonceurs qui se respectent, la compréhension du rouage digital est vitale.
Bref, le marketing digital regroupe des pratiques de communication basée sur internet et qui s’adapte à tous les écrans ainsi qu’à toutes les plateformes intégrant la communication digitale. Il y a donc lieu de numériser tous les supports d’information en envisageant en même temps une communication d’entreprise.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.

Menu